Certifications Atex

2 prestations de services Atex :

zoning atex palamatic process

analyse poudres

  • Déplacement sur vos sites de production de nos ingénieurs spécialisés ATEX.
  • Rédaction d'analyse de risques spécifiques à vos lignes de production ou machines.
  • Zoning de vos usines en fonction de machines, produits traités...
    Contactez-nous.      
    
  • Caractérisation par notre laboratoire de vos poudres : KST, EMI, LIE, LSE, Densité, Granulométrie... Echantillons nécessaires par caractéristique 250g.
    Contactez-nous.                                                                                                                                                                                                    

Notre savoir-faire :

Palamatic est spécialisé dans le développement et la production de machines et installations destinées à la fabrication de produits alimentaires, chimiques et pharmaceutiques. Dans leur processus de production, nos clients sont très souvent confrontés au caractère explosif des divers matériaux (poudre, gaz, liquide) utilisés. Les accidents spectaculaires démontrent les conséquences dramatiques que peut avoir une explosion. Lorsque l’atmosphère est explosive, il suffit d'une minuscule étincelle (par exemple celle d'un interrupteur électrique ou de l’échauffement mécanique d'un élément de machine) pour provoquer un accident ou une catastrophe.

Depuis de nombreuses années, autorités et industries travaillent à la mise au point de normes de sécurité régissant les conditions de travail dans ces environnements dangereux, ces atmosphères explosives. De nouvelles normes (appelées normes ATEX) ont été publiées et sont entrées en vigueur au 1er juillet 2003. Aujourd´hui, PALAMATIC vous apporte son savoir-faire pour classer en zone les emplacements à risque en fonction de la nature, de la fréquence ou de la durée de présence d'une norme ATEX. Ces zones à risque d´explosion délimitées sont ensuite signalées par le panneau d'avertissement prévu par la réglementation.

PALAMATIC définit avec vous les mesures de protection et de prévention adaptées en tenant compte de vos contraintes. Un document relatif à la protection contre les explosions sera alors établi et intégré au Document Unique d´Evaluation des Risques Professionnels.

etude certifications normes atex palamatic process

Directives

Rappel sur les directives :

A compter du 1er juillet 2003, tous les industriels concernés par la fabrication, l'utilisation ou la distribution de matériels devront se conformer aux exigences essentielles de sécurité et de santé prévues par ces deux directives.

  • La directive 94/9/CE : logo pdf
    Elle concerne la libre circulation des équipements lors de leur mise sur le marché.
    Elle s'adresse aux concepteurs d'équipements destinés à être utilisés dans des atmosphères explosives.
     
  • La directive 1999/92/CE : logo pdf
    Elle concerne la sécurité des travailleurs sur le lieu de travail relative au risque d'explosion.
    Elle s'adresse aux utilisateurs et fixe des prescriptions minimales à respecter par le chef d'établissement en matière de sécurité des travailleurs susceptibles d'être exposés à des atmosphères explosibles.
    Elle impose de faire une classification en zones et d'effectuer la mise en conformité de l'établissement.
     
  • Définition d'une atmosphère explosive (ATEX) : logo pdf
    Une ATEX est « un mélange avec l'air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la combustion se propage à l'ensemble du mélange non brûlé ».

Il est à remarquer que l'ATEX peut exister :

  • En milieu ouvert : son inflammation créera essentiellement un effet thermique
  • En milieu fermé : son inflammation créera des effets thermiques et des effets de surpression

 

 

Classification

ZONES POUR LA POUSSIERE

Zone 22

Emplacement où une atmosphère explosive sous forme de nuage de poussières combustibles n'est pas susceptible de se présenter en fonctionnement normal ou, si elle se présente néanmoins, n'est que de courte durée.
Par exemple, sont susceptibles de relever de la zone 22 les emplacements autour d'installations contenant des poussières, lorsque des fuites de poussières peuvent se produire du fait de défauts d'étanchéité et former des dépôts de poussières en quantités dangereuses.

Zone 21

Emplacement où une atmosphère explosive sous forme de nuage de poussières combustibles est susceptible de se présenter occasionnellement en fonctionnement normal.
Par exemple, de cette zone peuvent entre autres faire partie les emplacement autour de dispositifs d'évacuation de poussières ou de stations de chargement et des emplacements présentant des dépôts de poussières susceptibles de former occasionnellement, en fonctionnement normal, une concentration explosive de poussières combustibles mélangées avec l'air.

Zone 20

Emplacement où une atmosphère explosive sous forme de nuage de poussières combustibles est présente dans l'air en permanence, pendant de longues périodes ou fréquemment.
Par exemple, ces conditions se manifestent uniquement à l'intérieur de récipients, de canalisations, d'appareils, ... La zone ne concerne, en principe, que l'intérieur des installations (moulins, séchoirs, mixeurs, conduites de refoulement, silos, ...), lorsque des quantités dangereuses de mélanges explosifs de poussières sont susceptibles de se former en permanence, pendant de longues périodes ou fréquemment.

ZONES POUR LE GAZ

Zone 2

Emplacement où une atmosphère explosive consistant en un mélange avec l'air de substances inflammables sous forme de gaz, de vapeur ou de brouillard n'est pas susceptible de se présenter en fonctionnement normal ou, si elle se présente néanmoins, n'est que de courte durée.
Par exemple, sont susceptibles de relever de la zone 2 les emplacements autour des zones 0 ou 1.
Remarque : les emplacements proches de canalisations dans lesquels des substances inflammables sont transportées uniquements dans des canalisations en permanence techniquement étanches ne sont pas considérés comme emplacements dangereux.

Zone 1

Emplacement où une atmosphère explosive consistant en un mélange avec l'air de substances inflammables sous forme de gaz, de vapeur ou de brouillard est susceptible de se présenter occasionnellement en fonctionnement normal.
Par exemple, sont susceptibles entre autres de relever de la zone 1 :

  • L'environnement immédiat de la zone 0
  • L'environnement immédiat d'ouvertures de remplissage
  • L'emplacement autour d'appareils ou de conduites fragiles en verre, céramique ou autres matériaux similaires, sauf si le contenu est trop peu important pour former une atmosphère explosive dangereuse
  • L'emplacement autour de presse-étoupe non suffisamment étanches, notamment auprès de pompes ou d'alimentateurs
  • L´intérieur d´installations telles que des évaporateurs ou des réacteurs

Zone 0

Emplacement où une atmosphère explosive consistant en un mélange avec l'air de substances inflammables sous forme de gaz, de vapeur ou de brouillard est présente en permanence, pendant de longues périodes ou fréquemment.
Par exemple, les conditions de la zone 0 ne se rencontrent généralement qu'à l'intérieur de récipients ou d'appareils (évaporateur, réacteur, ...), mais peuvent aussi être présentes à proximité d'évents et d'autres ouvertures.

RESUME :
 

Probabilité d'un ATEX Haute Moyenne et faible Très faible Improbable
Durée de présence > 1000 heures/an 10 < heures/an < 1000 1 < heures/an < 10 1 < heure/an
Définitions Emplacements où une atmosphère explosive est présente en permanence ou pendant de longues périodes ou fréquemment Emplacements où une atmosphère explosive est susceptible de se présenter occasionnellement en fonctionnement normal Emplacements où une atmosphère explosive n'est pas susceptible de se présenter en fonctionnement normal ou, si elle se présente néanmoins, n'est que de courte durée (fonctionnement normal prévisible) Emplacements non dangereux
Gaz et vapeurs Zone 0 Zone 1 Zone 2 Hors Zones
Poussières Zone 20 Zone 21 Zone 22 Hors Zones

 

Exemple de code de marquage :

marquage atex palamatic process

 

 

 

Glossaire

  • ATEX : atmosphère explosive, mélange de gaz, de vapeurs, ou de poussières inflammables dans l'air.
     
  • GRANULOMETRIE : diamètre moyen des particules de poussières, mesurée habituellement à l'aide d'un granulomètre laser, ou déterminée par tamisage. Le risque d'explosion est considéré lorsque le diamètre des particules est inférieur à 300 microns.
     
  • LIE : limite inférieure d'explosivité, concentration minimale de gaz ou de poussières dans l'air au-dessous de laquelle il ne peut y avoir d'explosion.
     
  • LSE : limite supérieure d'explosivité, concentration maximale de gaz ou de poussières dans l'air au-dessus de laquelle il ne peut y avoir d'explosion.
     
  • POINT ECLAIR : Température minimale à laquelle un liquide donne suffisamment de vapeurs capables de s'enflammer. La détermination se fait en coupelle ouverte ou fermée.
     
  • TAI : température d'auto-inflammation ; dans des conditions d'essais spécifiées, température la plus basse d'une surface chaude au contact de laquelle un mélange combustible/comburant s'enflamme spontanément. Pour les poussières il existe une TAI en nuage, et une TAI en couche.
     
  • EMI : atmosphère explosive, mélange de gaz, de vapeurs, ou de poussières inflammables dans l'air.
     
  • DENSITE (d'un gaz par rapport à l'air) : rapport entre la masse volumique du gaz ou de la vapeur et celle de l'air, dans les mêmes conditions de température et de pression.
     
  • KST : coefficient d'explosion de poussières, vitesse maximale de montée en pression, multipliée par la racine cubique du volume du récipient, lors des essais d'explosion du mélange comburant/combustible le plus réactif.
     
  • KG : coefficient d'explosion de gaz, vitesse maximale de montée en pression, multipliée par la racine cubique du volume du récipient, lors des essais d'explosion du mélange comburant/combustible le plus réactif.
     
  • PMAX : pression maximale d'explosion, pression maximale (mesurée en général par rapport à la pression atmosphérique) atteinte dans un réservoir fermé lors de l'explosion du mélange comburant/combustible le plus réactif.
     
  • CLO : concentration limite en oxygène, valeur en-dessous de laquelle il n'y a plus assez d'oxygène pour assurer la transmission de l'inflammation dans un mélange donné.